L'accueil

La liste des films

Les liens ne pas rater

ATTACK OF THE PUPPET PEOPLE
1958 - American International Pictures



LES PERSONNAGES

- Sally Reynolds : La femelle. Jeune femme postulant comme secrétaire auprès de M. Franz. Elle obtient finalement une place de poupée pour divertir le monsieur en question.

- Bob Westley : Le mâle. Représentant en poupées. Egalement transformé en modèle réduit au moment où il souhaite se marier avec Sally.

- Emil : Confrère marionnettiste de M. Franz. Le genre de bonhomme dont vous ne savez comment vous débarrasser une fois qu'il a mis un pied chez vous et qu'il vous a considéré comme son ami.

- Sgt Paterson : Le flic, finalement assez facile à convaincre sur cette histoire d'homme réduit à l'état de poupées vivantes.

- Les autres poupées : Une femme, un couple de teen-agers et un facteur…pas vraiment de quoi assurer dans un Donjons et Dragons.

- M. Franz : Fabricant de poupées veuf seul et un peu fou sur les bords. Un croisement entre Toulon et Rick Moranis dans "Chérie, j'ai rétréci les gosses".

L'HISTOIRE, L'AVIS

A chaque fois que l'on passe devant un Bert I Gordon, on se demande dans quelle sens les créatures seront disproportionnées. C'est un peu ce qui fait sa marque de fabrique. Ici ce sont des humains normalement constitués qui vont se retrouver rétrécis.


Sally vient un jour postuler pour travailler comme secrétaire pour M. Franz, propriétaire de la Doll compagnie, qui est expert dans la confection de poupées. Il en a d'ailleurs conçu certaines très particulières auxquelles il semble beaucoup tenir.

Lors de la première demi-heure de métrage, il semblerait que l'entourage de M. Franz ait une fâcheuse tendance à disparaître sans laisser d'adresse (l'ancienne secrétaire, le facteur…) et différents indices laissent penser que M. Franz a été le dernier à les avoir vus. C'est lorsque que Bob disparaîtra alors qu'il avait promis à Sally de se marier le lendemain qu'elle entretiendra d'énormes soupçons auprès de son employeur. Celui-ci d'ailleurs, lui présentera sa collection de poupées bien spéciale à l'effigie des "gens qui lui manquent tant".

Sally alertera donc la police mais sera vite décrédibilisée par le ridicule de la situation. En contrepartie, Franz fera de Sally sa Enième poupée vivante ! Sa petite marotte, en fait, c'est d'utiliser un rayon qu'il a conçu et basé sur la fréquence de résonance de chaque être pour les réduire à volonté. Il les enferme ensuite dans des capsule et les y endort, ne les sortant que pour jouer un peu de temps en temps.

Son ami Emil vendra quelque peu la mèche à la police et, désespéré, M. Franz décide d'emmener ces créations à une ultime représentation au théâtre de marionnettes. Ce sera, pour les petits êtres l'occasion d'une terrible aventure au dehors pour fuir le fou, regagner le labo pour retrouver leur taille et dévoiler la vérité aux autorités.

 

Au programme, nous retrouvons divers ingrédients de la bonne vieille série B de Sci-Fi des années 50, à savoir, un savant fou, une machine infernale et de mutations inhabituelles. Entre un épisode de la Quatrième Dimension et l'Homme qui Rétrécit, le script de Bert I Gordon ne brille pas par son originalité mais propose assez d'aventure pour distraire, de plus, cette fois-ci, les effets spéciaux sont un peu moins pouilleux que ceux que l'on a pu voir le plus souvent dans ses films, notamment dans the Colosal Man, qu'il utilise ici lors d'une scène de drive-in, où la gestion de la transparence étant franchement catastrophique.

Là où le film pêche aussi beaucoup tient dans le fait que le suspense est systématiquement éventé tellement les ficelles de la première partie sont énormes. Mais la scène du théâtre de poupées ou une vraie marionnette manipulée par Franz et une poupée vivante jouent sur la même scène pose une ambiance assez remarquable. Elle contraste d'ailleurs énormément avec l'épisode de la chanson des poupées, entonnée sur un rythme pour plaire au djeunz de l'époque, et qui fait franchement tâche.

Attack of the Puppet People n'est tout de même pas le pire film de Bert I Gordon.

 

 

CE QUE J'AI APPRIS DANS CE FILM

  • Pas facile de faire comprendre à un flic que quelqu'un s'est fait transformer en poupée…
  • Un marionnettiste peut aussi être un physicien exceptionnel.
  • Savoir plier et lancer des avions de papier peut sauver des vies.
  •  


    A VOIR


    18 min.   : The Amazing Colossal Man du même réalisateur… on recycle…
    37 min.   : Chérie, j'ai rétréci le matou.
    41 min.   : Qui peut bien construire des bouteilles de champagne aussi petites ?
    44 min.   : Non, pas la chanson de la poupée !
    73 min.   : Attention, vous êtes devant l'écran !




    LES REPLIQUES QUI TUENT

    Mr Franz: "Le but du compositeur est de refléter le monde dans les limites de sa symphonie.
                      Un écrivain tente de mettre toute une vie dans son livre.

                      Moi, si je peu faire des poupées à l'image des gens que j'aime, je suis satisfait."

    Sgt Paterson: "La dame dit que vous faite disparaître des personnes. Que vous les transformez en poupées."


     

     

    Reference IMDB :

     


      LA GALERIE