L'accueil

La liste des films

Les liens ne pas rater

LA BAIE SANGLANTE
1971 - Nuova Linea Cinematographica



LES PERSONNAGES

- Frank Ventura : Architecte cherchant à récupérer la Baie pour en faire un centre de loisir bétonné : il se prendra un coup de machette en travers de la tronche.

- Simon : Pêcheur, fils illégitime de la comtesse. Manipulé par Frank et empalé contre la porte de sa cabane.

- Paolo Fosatti : Voisin de la baie. Il étudie les insectes et passe plus de temps à parler à son petit préféré (Ferdinando) qu'à sa femme.

- La bande de jeunes : Des jeunes de l'époque… dansent, se baignent, baisent et meurent.

- Renata : Fille du comte, bien motivée pour hériter de la baie.

- Albert : Mari, mais surtout homme de main de Renata.

- Anna Fosatti : La femme de Paolo. Vieille folle alcoolique qui tire les carte et ne voit même pas sa mort arriver…

- Laure : La secrétaire de Franck. Elle est aussi dans le coup et Simon l'étranglera à mort.

 

L'HISTOIRE, L'AVIS

Nous abordons là un film résolument fondateur de par sa structure et son procédé scénaristique. La Baie Sanglante de Mario Bava peut être considéré comme une référence inévitable pour tous les films de "psycho killer" qui seront produits dans les 20 années suivantes.

L'histoire n'est en effet qu'un arrière plan à l'intérêt principal de ce film qui consiste en une série de crimes à l'arme blanche plus impressionnants les un que les autres.

 

Le comte assassine la comtesse. Le comte est à son tour assassiné. Ils laissent derrière eux une magnifique villa dans une baie, qui attire de sanglantes convoitises. Tout d'abord, Frank, architecte bétonneur, et sa secrétaire ne paraît pas blanc-bleu dans l'affaire. Paolo Fosatti, voisin de la comtesse qui se blesse la main sans qu'on ne sache vraiment pourquoi. Renata et son mari arrivant sur les lieux, et bien décider à récupérer la baie du défunt père. Enfin, Simon, qui vit seul reclus depuis tant d'années dans sa cabane, semblant ne vivre que de sa pêche…

Et les cadavres s'accumulent à une allure quasiment métronomique. Ce sont d'abord une bande de quatre jeunes abrutis qui ouvre le balai, avec, notamment cette scène légendaire où un couple en train de copuler se retrouve empalé par une lance, "l'un dans l'autre" sur le lit. Ensuite, à l'arrivée de Renata à la recherche de son père, c'est tout ce petit monde qui gravite autour de la baie qui fait les douloureux frais de la vénalité de son prochain.

Jusqu'au final, presque absurde, d'où personne ne ressort vainqueur…

 

Pièce maîtresse de l'œuvre de Bava, la Baie Sanglante marque son époque tant il est à la croisée de deux genres, l'un sur le déclin, l'autre naissance. On y retrouve une ambiance unique, entre le Giallo classieux et le film de Serial Killer poisseux. Les scènes de meurtre sont d'une violence graphique assez impressionnante et il faut bien admettre que ce film ose beaucoup plus dans la démonstration que les produits soi-disant choquant qui sortent actuellement dans les salles.

Et puis le réalisateur ne fait pas qu'étaler de la boucherie. Il connaît bien son métier. Il sait jouer avec la lumière, instaurer le suspense, impliquer le spectateur (la scène de combat dans le noir entre Franck et Simon en est un bon exemple). Et, même si les acteurs ont un peu trop tendance à surjouer, les personnages ont assez de relief pour que l'on compatisse lors de leur mise à mort.

La Baie Sanglante est un film essentiel à la culture de tout amateur de cinéma d'horreur digne de ce nom.

 


CE QUE J'AI APPRIS DANS CE FILM

  • Les danses d'Austin Powers ont vraiment existé !
  • Chez les promoteurs immobiliers, "bétonner" se dit "améliorer le caractère naturel".
  • Ne laissez jamais vos gosses seuls avec un fusil chargé.
  •  


    A VOIR


    10 min.   : Un sconse, c'est aussi un Putois, non ?
    11 min.   : Le poulpe ne se mange pas cru.
    16 min.   : Elle est bien courte cette jupe…
    24 min.   :
    Nichons !
    36 min.   : Et une brochette de pêcheurs.
    69 min.   : Encore une !



    LES REPLIQUES QUI TUENT

     


    Reference IMDB :

     


      LA GALERIE