L'accueil

La liste des films

Les liens ne pas rater

BAXTER
1988 - Aliceleo



LES PERSONNAGES

- Marguerite Deville : La vieille, première propriétaire de Baxter. Après une première chute dans l'escalier, elle perdra la tête, jusqu'à un mortel accident.

- Charles : Troisième et dernier propriétaire de Baxter. Jeune garçon de 13 ans fasciné par l'histoire nazie et les derniers instants de la vie d'Hitler.

- Le couple : Les seconds propriétaires du chien. Ils sont jeunes et la naissance de leur enfant ne sera pas du goût du bull terrier.

- Baxter : Bull terrier légèrement misanthrope qui, tout au long du film, nous fait par de ses pensées sur le genre humain. Il sera tué par Charles par obéissance.

 

L'HISTOIRE, L'AVIS

Voici un film français très sous-estimé, qui fait réfléchir (c'est peut-être pour çà…) au scénario original et passionnant de bout-en-bout. Il s'agit en fait de l'adaptation d'un roman, Un Tueur pas comme les Autres.

 

Baxter est un bull-terrier qui a des avis surtout et essentiellement sur nous, les humains. Nous suivons son cheminement dans sa vie d'animal de compagnie, en même temps que celui de ses pensées. Issu d'un refuge, il est tout d'abord offert en cadeau à une vieille, Mme Deville. Mais Baxter n'aime pas la vieille, et on le comprend. Lunatique, bête, l'animal préférerait de loin habiter en face, chez le jeune couple qui fait des bruits qui lui sont si agréables.

Il y parviendra après que la vieille ait eu son "accident" fatal. Et les premiers jours chez ses nouveaux propriétaires sont de vrais instants de bonheur pour ce chien penseur. Mais les beaux jours seront de courte durée lorsque qu'un nouveau membre arrivera dans la famille. Baxter échouera dans sa nouvelle tentative de provoquer un accident fatal. L'affreux petit humain qui ne cesse de crier est le nouveau centre d'intérêt du couple.

Baxter est alors confié à Charles en guise de cadeau d'anniversaire. Depuis le début du film, on suit en parallèle la vie de Baxter et celle de Charles. Ce garçon, assez délaissé par des parents affectivement absents, est dans une période où tout ce qui touche à la face obscure de la seconde guerre mondiale le fascine. Il va même jusqu'à se "construire" son bunker dans une décharge. Une relation particulière s'établit entre Charles et Baxter. Le Maître ordonne, et le chien obéit… et aime çà.

Une amie du garçon est bien là pour lui apporter un peu de lumière dans son esprit froid, mais cela ne prend pas. Il tente des expériences de plus en plus morbides, notamment lorsque Baxter tuera un chien venant empiéter sur leur espace vital. Mais Baxter ne tue pas gratuitement, et çà Charles ne le supporte pas. Baxter paiera sa désobéissance dans un dernier combat contre son maître, lors d'une scène finale très cruelle

 

A la sortie du film, on est partagé entre une terrible sensation de malaise et la satisfaction d'avoir vu notre esprit critique sur de graves points sociaux. Bien plus efficace qu'une pauvre campagne alarmiste entre deux tours de présidentielles, Baxter décortique les mécanismes possibles qui font sombrer un gamin dans la fascination morbide pour une autre époque. Bien d'autres thèmes y sont abordés, et notamment, des considérations très forte sur les principes écœurants d'obéissance, d'abandon. L'histoire s'emballe très rapidement sur la fin lorsque Baxter tue pour se défendre, jamais gratuitement, et que son maître ne comprend pas cela.

La réalisation du film est tout à fait honnête et la voix de Baxter (Maxime Leroux) évoque à merveille le cynisme avec lequel les bêtes à 4 pattes doivent nous considérer. Le seul bémol vient sans doute de la jeune actrice insupportable qui joue la petite amie de Charles. Mais cela ne gâche aucunement la qualité exceptionnelle de ce chef d'œuvre aux multiples niveaux de lecture. L'homme ne serait-il qu'un clébard ?

 


CE QUE J'AI APPRIS DANS CE FILM

  • Les chiens pensent en français dans leur tête.
  • Essayez de bien vous faire sentir par votre chien.
  • Un vieux, çà peut avaler n'importe quoi.
  • Les chiens sont zoophiles.
  • Le p'tit homme est une façon bizarre d'appeler un pénis.
  • La grossesse est vue comme une maladie chez les chiens.
  • Dessiner des plans de blockhaus sont des jeux de gosses de 13 ans.



  • A VOIR


    4   min.   : Masochistes !
    8   min.   :
    Acte de violence gratuite contre un oiseau.
    24 min.   : Vue de l'esprit ?
    28 min.   :
    Nichon !
    30 min.   : Un Bull-terrier ballerine ?
    37 min.   : Excellente description de ce qu'est un bébé.
    58 min.   : Même en Allemagne ils ont Bides et Musique !



    LES REPLIQUES QUI TUENT

    L'Institutrice : "Ne mettez jamais une pièce de monnaie dans la bouche, et ne vous laissez pas embrasser par un chien : sa langue lui sert de papier hygiénique."

    Baxter : "L'homme est comme moi, il aime la terre. Il soulève des odeurs d'en dessous les herbes, des odeurs de pourriture ou des odeurs encore plus fortes. J'aime bien çà !"

    Baxter : "J'Me demande si un jour je trouverai un humain qui me ressemble, qui ne connaisse ni l'amour… ni la peur."

    Baxter : "N'obéissez jamais !"

     

    Une excellente chronique


    Reference IMDB :

     


      LA GALERIE