L'accueil

La liste des films

Les liens ne pas rater

ACTION MUTANTE
1993 - El Deseo S.A.



LES PERSONNAGES

- Alex et Juan Abadie : Frères siamois, la dépouille de Juan sera empaillée toujours accrochée à son frère, seul mutant survivant de l'aventure.

- Quimicefa : Bombe volante (un homme tronc sur un petit vaisseau planant, chargé jusqu'aux yeux de plastic). Il se fera allumer par Ramon.

- Manitas : Mécanicien mutant pseudo-paraplégique. Transformé en pâtée pour chat.

- M.A. : Le bourin de la bande, brute sourde et muette ayant l'un des QI le plus bas de la planète. Sa dernière oeuvre de diversion le transformera en passoire.

- Chepa : Nain, bossu, juif, franc-maçon, communiste et présumé homosexuel… garniture de gâteau de mariage piégé.

- Ramon Yarritu : Le chef des mutants, véritable conspirateur misanthrope. Il payera sa cupidité en se mangeant un bombe en pleine poire.

- Patricia Orujo : Fille du riche industriel Orujo, c'est elle la cible de l'enlèvement des mutants. Finalement, elle s'en ira dans les bras d'Alex.

- Luis-Maria de Ostolaza : Pauvre tâche sensé faire office de mari pour Patricia… atomisé.

 


L'HISTOIRE, L'AVIS

Depuis 10 ans, Alex de la Iglesia nous pond des films qui font du bien au mental. Tout comme "Le jour de la Bête", Action Mutante est un coup de pompe dans le train de certaines valeurs véhiculées par la mièvrerie Hollywoodienne. Ce Monsieur n'est pas doux avec ses personnages mais fait carrément dans le jouissif en matière de Fantastique/S.F. déjanté.

 

Dans un futur proche (style Cyberpunk décadent), si vous n'êtes pas beau, riche et abruti, vous n'êtes rien. Seulement, une poignée de mutants dégénérés en ont marre de cet état de fait. Et l'aventure commence, après un prologue sympa (à la Robocop 2, avec extraits d'infos de l'époque) et un générique délirant, sur la libération de Ramon, le chef de la bande, bien décidée à frapper un grand coup en kidnappant Patricia, la fille d'un vieil industriel pourri qui tiens une boite de fabrication de petits gâteaux universellement connus.

Cet enlèvement se déroule tant bien que mal (plutôt mal d'ailleurs), pendant le mariage de la fille, et ils reviennent de loin ces abrutis de mutant parce que l'achèvement du plan était loin d'être gagné tellement ce sont en fait de pauvres burnes. La bande y laisse d'ailleurs 2 hommes. De retour au vaisseau, Ramon exige une rançon auprès du père de Patricia, l'échange devant avoir lieu 2 jours plus tard sur la planète Acturia au Bar de la Mine Perdue. Orujo part alors en chasse de cette bande de dégénérés.

A bord du vaisseau, sur le chemin vers Acturia, Ramon se charge de se débarrasser de ses complices un par un afin de se garder la rançon pour sa poire. Seulement le vaisseau pirate se fait dégommer à l'entrée de la planète Acturia. Alex, le siamois rescapé du carnage de Ramon, Ramon et Patricia survivent au crash, manque de bol, le choc a déclenché le syndrome de Stockholm auprès de la blondasse, en d'autre termes, elle accepte complètement le point de vue de son ravisseur et passe de l'état de victime à celui de complice activiste gonflante.

Pendant que, de son côté, Alex rencontre un autochtone complètement déjanté (il empaille le corps de son frère auquel il est encore accroché !), Ramon et Patricia ont fort à faire avec une famille (mâle) de mineurs fous qui ne pense qu'à une chose : se procurer Patricia, l'une des seules femme recensée sur cette planète pourrie. Et Mr Orujo arrive sur Acturia pour préparer son plan d'attaque des ravisseurs.

Après bien des douleurs, tout ce petit monde se retrouve au bar de la mine perdue pour un échange plombé où tout se barre en couille : le gendre a fait venir les médias, la kidnappée ne veut plus quitter son tortionnaire, la valise contient des bandes dessinées, et Mr Orujo s'est pointé avec une bombe bien chargée, prête à faire tout péter. Et c'est ce qui se passe après une fusillade bien musclée et une dernière bourde de la gourde. Ce sera d'ailleurs la seule survivante du carnage avec Alex, arraché du corps de sa momie de frangin. Et ils s'en vont, amoureux, sur une mélodie du groupe du bar local…


Comment ne pas être réjouit par un film d'une telle fraîcheur !? Jamais Z, rarement B, il y en a pour tous les goûts, que vous soyez fan de science fiction ou amateur de bastons appuyées de gros (très gros…) flingues, de gore (certaines images sont vraiment douloureuses), de répliques qui tuent et, surtout, de gueule. Le casting réuni est ahurissant (la coproduction d'Almodovar y est peut-être pour quelque chose), et les moyens mis aux services de l'ambiance futur sombre sont plutôt sophistiqués pour ce qui pourrai être pris comme une petite poilade européenne.

On ne sait pas qui pourrai remporter le trophée de l'enfoiré du match dans cette histoire mais, de la Iglesia fait très bien passer son message anti-loréal (parce que tu ne vaux rien). Vive l'anarchie !

 


CE QUE J'AI APPRIS DANS CE FILM

  • Les fringues des présentateurs télé ne s'arrangeront pas avec le temps.
  • L'anarchie mutante vise aussi les banques de sperme.
  • La mode ne va pas s'arranger non plus.
  • Les droïds seront toujours incorruptibles… mais pas indestructibles.
  • Pas facile de draguer si vous avez un frère siamois.
  • Un siamois mort doit vite être amputé avant qu'il ne gangrène son frère.
  • Les arbres aux pendus font de beaux coins pour les déclarations d'amour.
  • Il y aura de l'acid au petit déjeuner !!



  • A VOIR

    1 min.     : Mission Mutante Impossible ?
    10 min.   :
    C'est quoi comme race de chat ?
    14 min.   : Langues de putes !
    18 min.   : C'est pas gagné pour l'enlèvement !
    19 min.   : Un cyber-curé ?!
    21 min.   : Un gâteau fourré au mutant ?!
    23 min.   : Fait-la taire cette blondasse !…merci...
    31 min.   : Et le juste prix est de…
    36 min.   : A manger pour le chat !
    39 min.   : On voit le bras qui tient le flotteur de Quimicefa.
    51 min.   : Bon moyen pour promener sa copine, vu qu'il n'y a pas de poignée dessus.
    57 min.   :
    Acte de violence gratuite contre une bavarde.
    60 min.   : La fille sur l'écran est en train de lécher ses règles (authentique !).
    67 min.   : Très douloureux le sel et le vinaigre sur les plaies ouvertes…
    78 min.   :
    Acte de violence gratuite contre un cameraman.
    85 min.   : Séparation des siamois.



    LES REPLIQUES QUI TUENT

    Véronique et Davina : "Une, 2, …et maintenant, voici le plus important !"

    Ramon : "Qui étiez vous quand je vous ai rencontré ?"
    Les mutants : "Des moins que rien, des déchets d'hôpital !"
    Ramon : "Qui vous a tiré du ruisseau et a fait de vous ce que vous êtes ?"
    Les mutants : "Toi, Ramon !"
    Ramon : "Qu'êtes-vous maintenant ?"
    Les mutants : "Des mutants, des mutants, des mutants !"

    Ramon : "Il ne reste plus que nous les amis, maintenant, tout le monde est con ou moderne"
    Les mutants : "Oui"
    Ramon : "Nous sommes des mutants, pas des bites de paysagistes ou des pédales de designers"
    Les mutants : "Ouais !"

    Ramon : "Je sais que vous êtes le dernier des imbéciles, mais pas au point de prévenir la police. Si vous l'appelez, votre fille perdra bien plus que sa virginité."

    Manitas : "Oh, merci, j'arrive pas à le croire, moi comptable, t'es sérieux quand tu dis çà ?"
    Ramon : "A vrai dire, non…"

    Quimicefa : "Tu as découvert qui est le traître ?"
    Ramon : "Oui, c'est moi, amusant, non ?"

    L'aveugle : "Ecoute, je vais te donner un conseil au sujet des femmes, que tu n'oublieras jamais."

    Orujo : "Il est arrivé le moment de l'apocalypse, préparez-vous à mourir !"

    Barman : "Ramon, cette fille, elle te convient pas."




    Reference IMDB :


      LA GALERIE