L'accueil

La liste des films

Les liens ne pas rater

BODY SNATCHERS
1993 - Warner Bros.



LES PERSONNAGES

- Steve Malone : Le jeune père de famille biochimiste. Il peine a avoir l'autorité nécessaire sur sa fille et son double aura également les mêmes difficultés à paraître persuasif.

- Marti Malone : Grande fille fruit du premier mariage de Steve. En pleine crise d'adolescence, elle sera la seule de la famille à se sortir de ce cauchemar.

- Carol Malone : Deuxième compagne de Steve. C'est elle qui a le dernier mot dans la famille, ce qui créé d'évidentes tensions auprès de Marti. Elle sera la première du foyer à faire les frais de la duplication.

- Andy Malone : Demi-frère pourri de Marti. Il sera témoin de la transformation de sa mère et suivra le même chemin un peu plus tard.

- Jenn : Nouvelle amie de Marti sur la base militaire. Fille de général, c'est une réjouissante antimilitariste. Sa mère est alcoolique au dernier degré. Body Snachée et très maline sur la fin.

- Tim : Trou de balle pilote d'hélicoptère. C'est avec et grâce à lui que Marti s'enfuira.

- Body Snatchers : Extraterrestre à l'aspect végétal prenant l'apparence et la vie de leur victime humaine dans leur sommeil. Bloqués par le bombardement de l'hélicoptère de Tim.

 

L'HISTOIRE, L'AVIS

Après l'original de Don Siegel, datant de 1956 puis le premier remake de Philip Kaufman en 1978, c'est au tour d'Abel Ferrara de s'atteler à une relecture du fameux Body Snatcher en 1993.

 

Changement complet de cadre puisqu'on y retrouve Steve, un jeune biochimiste et sa famille emménager pour l'été dans le cadre de son travail dans une base militaire américaine. Au milieu des bouleversements de la vie quotidienne que cela implique, Marti sa fille sera le témoin de comportements étranges de la part des habitants de cette base, puis de la transformation de tous ses proches.

Cette transformation est en fait un processus d'incubation extraterrestre d'origine vegéto-animale qui opère pendant le sommeil de la victime. Carol, la belle-mère haïe de Marti sera la première à en faire les frais et sera remplacée comme l'essentiel du reste des personnages en créature prédatrice, froide et sans émotion.

Ce n'est qu'avec l'aide de Tim, le bellâtre de service, pilote d'hélicoptère, que Marti échappera à l'horrible invasion après avoir déjoué de nombreux faux-semblant notamment vis-à-vis de Jenn, la fille de Général habituellement bien délurée. Tim mettra fin à l'horrible invasion en bombardant les chargements de cosse embryonnaires à destination du reste des Etats-Unis.

 

La version des années 50 misait clairement sur l'invasion de l'ennemi communiste, celle de Kauffman (la meilleure à mon avis) jouait, comme c'était la mode à l'époque, la carte du catastrophisme noir. Abel Ferrara préfère, lui, sonder la peur au plus profond du genre humain en évoquant, d'une part, l'adolescence (l'héroïne a 16 ans tout au plus), âge de la quête d'identité et où le corps se transforme avec plus ou moins de bonheur. Et pour une autre partie, il met en avant l'expression de l'absence de sentiments, de la déshumanisation, et ce n'est pas par hasard s'il a choisi une base militaire comme environnement. Entre une machine à beugler et à tuer et un Body Snatcher, la différence se fait mince, même si ce point de vue aurait pu être un peu plus mis en avant.

Pour des raisons malheureusement commerciales, le film se termine plutôt bien, mais il réserve des moments de suspens assez bien posés pour semer le doute et l'inquiétude dans l'esprit du spectateur (la mère qui dit à son gosse d'aller dormir, ce même gosse qui fait des dessins bien naïfs en classe alors que ces camarades préfèrent de morbides gribouillis noirs et rouges…).

La photo est, comme d'habitude chez Ferrara, absolument magnifique et les effets spéciaux ne font absolument pas honte. Les transformations, avortées ou non, des Body Snatchers sont même carrément impressionnantes.

Même s'il ne s'agit pas de la meilleure adaptation sur le sujet, ce film fera passer un très bon moment aux amateurs de film d'épouvantes avec des morceaux de neurones dedans.

 


CE QUE J'AI APPRIS DANS CE FILM

  • L'art infantile passe par une période rouge et noire.
  • Evitez de vous endormir dans les bars des bases militaires.
  • Le métier d'un militaire, c'est aussi de tuer…
  • "Famille" ne fait pas partie du vocabulaire Body Snatchers.
  • Ne pas exprimer votre jalousie peut parfois sauver votre vie.
  • Parfois, il faut savoir balancer son petit frère par la porte.



  • A VOIR


    4   min.   : Çà fait combien de temps qu'il attend dans ces chiottes ?
    16 min.   :
    Quel acteur !
    22 min.   : çà y est, c'est Top Gun.
    25 min.   : Toute la finesse des camps militaires.
    28 min.   : Cucul la praline.
    32 min.   :
    Nichons !
    58 min.   : bizarre comme chanson…
    70 min.   :
    Nichons !
    75 min.   : Quels trucages !



    LES REPLIQUES QUI TUENT


    Reference IMDB :

     


      LA GALERIE