L'accueil

La liste des films

Les liens ne pas rater

AFTER LIFE
1998 - Engine Film INC.



LES PERSONNAGES

- Takashi : Jeune conseillé qui va aider Ichiro à choisir son souvenir, au dépend de son propre voyage vers l'au-delà.

- Shiori : Conseillère stagiaire. Amoureuse de Takashi, qui lui offrira son meilleur souvenir.

- Ichiro Watanabe : Nouveau mort, à 50 ans, il ne sait pas quel souvenir choisir.

- Les conseillers : Amateurs de dominos et rois du système B cinématographique, ils sont chargés d'aider les nouveaux arrivants à déterminer le souvenir qu'ils emporteront avec eux.

- Les nouveaux arrivants : 22 nouveaux morts qui doivent passer par le bureau et faire leur choix avant d'aller vers l'au-delà. En fait une brochette très variée de personnages.

 

L'HISTOIRE, L'AVIS

Pas de monstre gluant, d'hémoglobine ni de vaisseaux spatiaux pour ce film japonais Wandafuru raifu. Seulement deux heures de poésie sobre et touchante dans l'antichambre de la mort où l'enjeu est digne d'interpeller chacun d'entre nous.

 

Peu après leur mort, nous suivons 22 personnes au travers d'une formalité obligatoire avant d'accéder à l'au-delà. Il s'agit pour eux de choisir le souvenir qui a le plus marqué leur vie. A la suite de quoi, les conseillers (morts eux aussi) qui les auront aidés dans leur démarche se chargeront de concrétiser ce souvenir et de le filmer afin qu'ils emportent la cassette de ce souvenir avec eux, de l'autre côté.

Parmi ces nouvelles personnes, un ancien salaryman, Ichiro Watanabe, ne peut se décider sur le moment pour lequel opter tant sa vie fut morne et sans véritable passion. Takashi, conseiller responsable de son cas, l'assistera de son mieux et l'on apprendra que la vie des deux hommes est en fait étroitement liée par l'amour qu'ils ont eu pour la même femme au cours du siècle. Sachant que les conseillers sont des morts qui n'ont pu se décider sur le souvenir à emporter, l'histoire de d'Ichiro apportera à Takashi le moment dont il doutait de l'existence.

Parallèlement, à cette histoire, nous suivons les cas des 21 autres personnages dans leurs réflexions et la description des meilleurs moments de leur vie. Au bout de trois jours, chacun ayant fait son choix, les souvenirs sont mis en boîte dans un studio de cinéma avec des moyens de série B et beaucoup de bricolage. Puis tout le monde se retrouve dans la salle de cinéma pour la grande projection des ces intenses moments.

 

Cette chronique de l'après vie, qui se déroule sur une semaine, est des plus passionnante. Les acteurs jouent à la perfection à tel point que l'ont se demande s'il s'agit bien là d'acteurs (la petite vieille amatrice de fleur, l'habitué des prostitués …), la description des personnages est riche et d'une rare authenticité.

Cet essai pose une très intéressante question et on ne peut s'empêcher de jouer le jeu de se demander quel meilleur souvenir nous emporterions après. Au fur et à mesure du film, de nouvelles subtilités apparaissent autour du thème central et posent des questions aiguillant le spectateur : pourquoi ne pas choisir un moment imaginaire, un rêve ? Un souvenir matérialiste (Disneyland) est-il plus impérissable qu'un souvenir simple et fort (le contact paternel ou maternel des premières années) ? A quand remonte notre tout premier souvenir ?

La mise en forme d'After life fait parfois penser au Dogme, les saisons passent et le passage vers l'au-delà est d'une magie simple et forte. Plongés dans le noir, les morts regardent leurs souvenirs sur la toile. Lorsque le projecteur s'éteint, la lumière se rallume, et les spectateurs ont disparus. La mort paraît si douce dans After life. Ce film est décidément quasi-thérapeutique et son côté interactif séduira n'importe qui. Chaudement recommandé.

 


CE QUE J'AI APPRIS DANS CE FILM

  • Après la vie, il y a l'administration.
  • Disneyland est le plus beau souvenir de beaucoup de personnes.
  • On nous filme toute notre vie !!
  • Ed Wood aurait pu rendre le monde entier heureux…
  • La porte vers l'au-delà est une salle de cinéma.


  • A VOIR


    2   min.   : Bienvenue en classe de mort.
    22 min.   : Petite leçon sur l'approche des prostituées.
    30 min.   : Comment regarder 71 VHS en 24 heures ?
    91 min.   : Arrêtez le massacre, j'ai mal aux oreilles !
    93 min.   : Tout le monde regarde les souvenirs de tout le monde ?!



    LES REPLIQUES QUI TUENT

    Takashi(parlant d'un livre) : "Je te le passerai après, si tu veux."
    Shiori : "Quand j'aurai fini celui que je lis."
    Takashi : "Tu lis quoi ?"
    Shiori : "L'Encyclopédie Universelle. J'ai tout mon temps."

    Un mort : "C'est le paradis de pouvoir oublier !"

     


    Reference IMDB :

     


      LA GALERIE