L'accueil

La liste des films

Les liens ne pas rater

CANDYMAN 3 : LE JOUR DES MORTS
1999 - Artisan Entertainment



LES PERSONNAGES

- Caroline : Descendante contemporaine de Candyman. Blonde peut-être siliconée travaillant dans le milieu artistique. Elle n'ira pas rejoindre ses descendants tout de suite.

- David : Acteur mexicain avec qui Caroline sympathisera. Candyman le prend en otage et la miss se chargera de le libérer… c'est beau l'amour.

- Kraft et Sacco : 2 flics tarés. Si Sacco ne fait pas long feu sous le crochet du tueur, Kraft, en revanche, ira jusqu'au bout au point qu'il passera pour le responsable de tous ces drames.

- Miguel : Galérien roublard qui met en place l'expo des toiles de Candyman. Il sera puni pour cela alors même qu'il comptait bien prendre un peu de bon temps.

- Tamara : Amie de Caroline. Actrice plus que convaincante. Elle sert surtout à rallonger la liste des victimes.

- Candyman : Lisez à voix haute : Candyman, Candyman, Candyman, Candyman. Oh grand monsieur, comme tu sens bon le miel. Oh monsieur que tu as un gros crochet !

L'HISTOIRE, L'AVIS

Troisième opus franchement dispensable des tribulations d'un tueur revenu du passé créé à l'origine par Clive Barker. Candyman 3 se place dans la branche sérieuse des slashers nouvelle génération.


Caroline, qui travaille donc dans le milieu artistique de Los Angeles vit mal sa descendance. Il faut dire que ce n'est pas facile de partager les gênes d'un ancien esclave noir lynché par une population de rednecks pour avoir voulu se farcir la femme blanche. Alors, Caroline fait souvent des cauchemars, impliquant le retour de son ancêtre qui vient la chercher ainsi que sa mère, atrocement suicidée d'avoir trop subit cet héritage.

Les choses ne vont pas s'arranger lorsque Miguel met en place une exposition présentant les toiles de Daniel Robitaille, alias Candyman, associée à une sordide mise en cène plutôt éprouvante pour les nerfs de la jeune femme. Les cauchemars vont se transformer en hallucinations qui vont vite déborder dans la réalité, et Miguel et la fille qu'il souhaitait consommer seront les premiers à goûter au crochet du croque-mitaine. Candyman est de retour, les peintures l'ont réveillé et il est bien décidé à ramener le membre de sa famille encore vivant avec lui.

Caroline s'éprend alors de David le Mexicain qui lui présente sa grand-mère mystique, qui lui apportera la connaissance et la solution vis-à-vis de son problème "familial". Caroline en aura grandement besoin d'autant plus que les personnes de son entourage tombent comme des mouches, qu'elle est la principale suspecte auprès des buddies Kraft et Sacco. Pour corser l'affaire, Candyman décide de kidnapper David en échange de la vie de la donzelle, et une secte d'illuminés pseuso-satanistes (sympa d'ailleurs la caricature du gothique…) a dérobé les peintures du maître charcleur.

C'est justement dans le repaire de ces pauvres tarés que Caroline affrontera son ancêtre dont l'issue sera le retour à la case damnation du bonhomme par la destruction des toiles.

 

Un personnage ayant fait ses preuves par 2 fois (encore que la seconde n'a déjà pas vraiment été probante), une blonde scream-queen des temps modernes, des nichons et un peu de gore qui tâche, telle est la formule de ce Candyman 3 pour nous tenir un tant soit peu éveillé. Car l'ensemble du métrage est quand même assez mou.

Pour ce qui est du scénario, pas de révolution à l'horizon si ce n'est une toile de fond à base de mixité avec la culture américano-mexicaine. Mais certaines situations sont franchement ultra téléphonées. D'ailleurs, on n'échappe même pas au classique robinet duquel l'eau se transforme en sang. Pour rattraper le coup, quelques personnages assez hauts en couleur nous sont tout de même proposés, à savoir, le duo de flics abrutis (classique…), la grand-mère adepte des vieilles traditions ésotériques mexicaines, et la bande d'illuminés adepte du culte de l'homme au crochet.

Quant à la grand-mère, les scènes de contact avec les esprits mérite d'être citée (un coup de cigare au-dessus le la tête, dit ton nom dans l'œuf comme dans un micro, casse l'œuf… tu vois la tâche rouge dans le jaune ? Et bien c'est le mal !). Quant aux pseudo-gogoths qui pensent que le sang est là pour être versé, et bien ils bien ils représentent une bonne masse de chair à crocheter.

Candyman 3 n'est pas un film complètement nul, mais j'écris la chronique avant de l'oublier définitivement.

 

 

CE QUE J'AI APPRIS DANS CE FILM

  • Avoir une colocataire actrice peut être assez éprouvant pour les nerfs..
  • Les esprits fument le cigare ?
  •  


    A VOIR


    11 min.   : Gothique d'opérette.
    20 min.   :
    Nichons !
    34 min.   : Il est vraiment venu avec des roses ce blaireau !
    40 min.   : Au premier abord, on croirait vraiment que David vit dans une maison close.
    54 min.   : Je crois que c'est la meilleure façon de le convaincre que Candyman existe.

    76 min.   : Elle aurait pu être un peu plus délicate pour lui enlever les crochets qu'il avait dans le dos.



    LES REPLIQUES QUI TUENT

    Candyman : "Be my victim."

     

     

    Reference IMDB :

     


      LA GALERIE